Un peu d'histoire

 

Le village de Brinon-sur-Beuvron ne s'est pas toujours appelé comme cela, il a connu bien des changements. A l'origine le village abritait la villa d'un colon romain (Villa Briennonis), puis les Alamans, y séjournérent d'ou le nom de Brinon les Alamans. Celui-ci été déformé en Brinon les allemands, il fut autorisé à s'appeler Brinon-sur-Beuvron en 1898 par décret.

 

Historiquement, c'était une simple bourgade jusqu'en 1805, date à laquelle il devient grâce à sa situation géographique le chef lieu d'un canton tout nouvellement constitué. Au haut moyen âge, un prieuré (monastère) disparu aujourd’hui, été situé sur un éperon, le Mont-Rouen, celui-ci dominait la vallée du Beuvron. Brinon, issu d'une colonie agricole, a grandi autour d'une autre demeure agricole, qui lui succéda, construite au XIIIème siècle, elle fut transformée en maison-forte par le seigneur d'Aunay. Cette maison-forte fut remplacée au XVème siècle par un château imposant, édifié par les Rabutin. Même si ce château fut le cadre où vécurent de notables personnages issus de familles célèbres, c'était une simple seigneurie dépendante de la baronnie d'Huban, ce qui gêna le développement du village. Ce développement ne put vraiment se faire que lorsque, en 1830, la construction des routes permit son désenclavement.